AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
*** CONFERENCE JOHN LOTT ORGANISEE PAR LA DAAA 21 JANVIER EN FRANCAIS *** Rubrique "Loi sur les armes - DAAA"

Partagez | 
 

 Comment protéger ses armes "sécurisées par le banc d'épreuve

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Beckers
Habitué
Habitué


Masculin Nombre de messages : 703
Localisation : Liège
Date d'inscription : 13/11/2014

MessageSujet: Comment protéger ses armes "sécurisées par le banc d'épreuve   Mar 1 Nov - 11:18

"Sécurisées" ou plutôt amochées. Après régularisation, une de mes connaissances à vu sa Thomson passer de temps en temps en full , alors qu'avant tout allais bien .
Pourtant la loi oblige les armes à repasser par le banc d'épreuves pour être mise "définitivement" en semi-auto. Bref les thomsons, safn, fal, ... doivent y repasser sous peine de saisie.
Le problème c'est que le travail est parfois cochonné et les armes abîmées.
J'ai appris que le banc d'épreuve sous-traitait une partie du travail à un armurier Bruxellois , ou vas t on ?
Que pourrait on faire pour obliger le banc d'épreuve à travailler correctement ?
Vous avez des propositions ?
Revenir en haut Aller en bas
John Doe
Pilier du forum
Pilier du forum


Masculin Nombre de messages : 5480
Age : 41
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 03/10/2010

MessageSujet: Re: Comment protéger ses armes "sécurisées par le banc d'épreuve   Mar 1 Nov - 11:26

Armurier Wavrien je dirais
Revenir en haut Aller en bas
ericblo
Pilier du forum
Pilier du forum


Masculin Nombre de messages : 7734
Age : 51
Localisation : Belgium
Date d'inscription : 20/11/2011

MessageSujet: Re: Comment protéger ses armes "sécurisées par le banc d'épreuve   Mar 1 Nov - 11:50

Beckers a écrit:
"Sécurisées" ou plutôt amochées. Après régularisation, une de mes connaissances à vu sa Thomson passer de temps en temps en full , alors qu'avant tout allais bien  .
Pourtant la loi oblige les armes à repasser par le banc d'épreuves pour être mise "définitivement" en semi-auto. Bref les thomsons, safn, fal, ... doivent y repasser sous peine de saisie.
Le problème c'est que le travail est parfois cochonné et les armes abîmées.
J'ai appris que le banc d'épreuve sous-traitait une partie du travail à un armurier Bruxellois , ou vas t on ?
Que pourrait on faire pour obliger le banc d'épreuve à travailler correctement ?
Vous avez des propositions ?

problème général.....certaines armes ne peuvent être à 100% en semi automatique.....on pourrait même dire que la première cause fonctionnelle de panne sur une arme SA c'est de tirer en full (mais c'est un autre débat)

je parle des armes tirant à culasse ouverte avec percuteur associé à la masse.... en gros une arme avec masse verrouillante et percuteur dissocié tire toujours en semi automatique, on a juste "automatisé" le cycle....il est alors relativement facile de supprimer l'automatisme sans nuire à la qualité de l'arme (il y a parfois des astuce mais c'est aussi un autre débat)

une arme à culasse ouverte et percuteur en masse (comme une thompson M1A1 ou un UZI) n'a qu'un point de contrôle (effacement de l’arrêtoir) et le sélecteur rajoute un arrêt dans le cycle, en supprimant la position full on supprime l'automaticité du second verrouillage dans le cycle et ces armes avec une charge adaptée vont alors tirer en full...évidement c'est un cycle non contrôlable qui interrompt lorsque la charge est suffisante pour revenir sur l’arrêt ou lorsque le chargeur est épuisé.

d'un point de vue sécuritaire, la mise en semi automatique est une imbécilité totale à la limite un facteur de dangerosité augmenté....mais bon nos génies législateurs pensent qu'une arme SA est moins létale qu'une SA et qu'une RM Rolling Eyes ce sont des imbéciles mais il y en a plein dans les couloirs des ministères.

Problème technique et économique....le BE est incapable d'assumer la charge de travail des transformations....il soustraite et certains armuriers ont sentis l'opportunité de faire du pognon de là deux axes.....présenter une modification non réversible au BE (la grande angoisse de ces cons c'est qu'on puisse retransformer en full, comme ci ce que fait un humain un autre ne sait pas le défaire...pas le débat) et bien sur ensuite faire la modif à aussi peu de frais que possible pour faire du bénéfice sur l'opération.....de là les ignobles merdouilles en la matière.

Que faire ??? pas grand chose, du point de vue de ceux qui ont avalisés cette opération à la con et qui détestent les armes abimer une arme c'est positif, prendre du pognon dans la poche des amateurs d'armes c'est positif...

Il faudrait réviser la loi, revenir à une proposition intelligente....en gros on arrête de casser les armes, comme avec les voitures la vitesse maximum autorisée en stand ouvert est la vitesse SA (ça peu déjà aller vite Wink ) là ou c'est possible (presque partout)  on installe des clefs de sélection modifiées SA/sa et on sanctionne lourdement (comme pour les bagnoles) ceux qui trafiquent leur moteur...
mais bon c'est une utopie, les imbéciles qui ont fait passer ce texte sont penchés sur de nouvelles imbécilités encore plus imbéciles....

solution alternative possible....laisser le choix de l'armurier transformateur et le choix de la transformation...en gros, une arme full est présentée à l'armurier X qui propose une transformation à 150€ et l'armurier Y en a une à 500€ avec garantie de résultat non visible le détenteur choisis et l'armurier présente l'arme au BE qui juge la fonctionnalité et poinçonne....
Revenir en haut Aller en bas
Ancalagon
Actif
Actif


Masculin Nombre de messages : 922
Age : 34
Localisation : Liège
Date d'inscription : 14/04/2014

MessageSujet: Re: Comment protéger ses armes "sécurisées par le banc d'épreuve   Mar 1 Nov - 12:38

Beckers a écrit:
"Sécurisées" ou plutôt amochées. Après régularisation, une de mes connaissances à vu sa Thomson passer de temps en temps en full , alors qu'avant tout allais bien  .
Pourtant la loi oblige les armes à repasser par le banc d'épreuves pour être mise "définitivement" en semi-auto. Bref les thomsons, safn, fal, ... doivent y repasser sous peine de saisie.
Le problème c'est que le travail est parfois cochonné et les armes abîmées.
J'ai appris que le banc d'épreuve sous-traitait une partie du travail à un armurier Bruxellois , ou vas t on ?
Que pourrait on faire pour obliger le banc d'épreuve à travailler correctement ?
Vous avez des propositions ?

Malheureusement, tu ne peux pas faire grand chose : si tu veux le poincon, c est le banc d épreuve et rien d autre. imagine même pas discuter avec eux en déposant ton arme : tu paie, tu rempli ta fiche, tu déposes l arme et dehors...

Et je confirme, c est un travail de porc...

La seule chose que tu pourrais (peut être) faire, c est faire modifier l arme avant, pour que le banc d epreuve n ai plus qu à constater que le boulot est fait et mettre le poincon.

Mais ca te coutera le même tarif et l arme sera en dépot au moins un mois, faut pas rêver. Et rien ne les empeche de rajouter quelques point de soudures juste pour être sûr (ou juste pour te faire chier).
Revenir en haut Aller en bas
Beckers
Habitué
Habitué


Masculin Nombre de messages : 703
Localisation : Liège
Date d'inscription : 13/11/2014

MessageSujet: Re: Comment protéger ses armes "sécurisées par le banc d'épreuve   Mar 1 Nov - 13:38

Tout a fait d'accord avec vous (et Eric Smile ).
Ou je me pose la question, c'est au point de vue légal. Si l'on paye pour un travail, le résultat doit être là !
Dès lors, s'il y a un moyen pour faire payer l'armurier (le banc) qui aurait cochonné son travail, je suis preneur.
Quelqu'un a t il un copain avocat - tireur ? quelles précautions prendre ?
Je suis du genre à me battre contre une injustice mais aimerais le faire dans les meilleures conditions pour ne pas mettre plus d'argent en justice que le prix de l'arme.
Le débat reste ouvert...
Revenir en haut Aller en bas
ericblo
Pilier du forum
Pilier du forum


Masculin Nombre de messages : 7734
Age : 51
Localisation : Belgium
Date d'inscription : 20/11/2011

MessageSujet: Re: Comment protéger ses armes "sécurisées par le banc d'épreuve   Mar 1 Nov - 14:54

Beckers a écrit:
Tout a fait d'accord avec vous (et Eric Smile ).
Ou je me pose la question, c'est au point de vue légal. Si l'on paye pour un travail, le résultat doit être là !
Dès lors, s'il y a un moyen pour faire payer l'armurier  (le banc) qui aurait cochonné son travail, je suis preneur.
Quelqu'un a t il un copain avocat - tireur ?  quelles précautions prendre ?
Je suis du genre à me battre contre une injustice mais aimerais le faire dans les meilleures conditions pour ne pas mettre plus d'argent en justice que le prix de l'arme.
Le débat reste ouvert...

de mon point de vue mais ça n'a jamais été tenté si des poursuites devaient être entamée et menée à terme contre le donneur d'ordre (le BE et son sous traitant) sur base de la détérioration du bien confié à leur soin il devrait en résulter une indemnité car le contrat est bien la mise en SA d'une arme et pas la détérioration de celle ci.

Il faudrait faire dire par un armurier expert à charge que l'arme pouvait être modifiée de manière valable sans la détériorer et aller devant un tribunal en débattre....

de manière individuel, je suis certains que celui qui se risquerait emporterait l'affaire et créerait une jurisprudence.....

En rétorsion le BE s'abstiendrait dans la minute de se poser en donneur d'ordre et bloquerait toute la procédure de manière global
Cela entrainerait une crise qui conduirait le service arme du ministère de la justice à sur légiférer pour protéger le BE
au final en ressortirait une procédure plus longue, plus couteuse et au final pas plus respectueuse....

c'est un dossier pourris la mise en semi auto déjà parce que les procédures SA ont été définie par des armuriers qui ont en quelques sorte "breveté" le mode de transformation....
Revenir en haut Aller en bas
SIGARES
Super Bavard
Super Bavard


Masculin Nombre de messages : 300
Age : 51
Localisation : Région de Liéche !
Date d'inscription : 09/08/2012

MessageSujet: Re: Comment protéger ses armes "sécurisées par le banc d'épreuve   Mar 1 Nov - 16:48

John Doe a écrit:
Armurier Wavrien je dirais

lol!
Revenir en haut Aller en bas
seb
Bavard


Nombre de messages : 158
Localisation : durbuy
Date d'inscription : 13/02/2015

MessageSujet: Re: Comment protéger ses armes "sécurisées par le banc d'épreuve   Mar 1 Nov - 16:57

Je connais une arme passe en semi au bac d epreuve et sans degat.
Le tireur l amene au banc d epreuve deja transformee proprement au bel
Au bel on lui repond on va devoir couper la souder la,..... et la il leur montre un document signe par 2 experts en armement disant que l arme est deja en semi auto proprement et dans un etat parfait et evaluee a x€ puis leur precise que apre le passage au bel l arme repassera par ces meme experts et a la moindre barbarie ou perte de valeur du a leur modification une pleinte serais deposee et tribunal suivrai.

Ben elle est restee 2 semaine la et il la recuperee comme il l a depose.... il ont juste mis le poinson decus et encore encor il l ont mis a un endroit discret.

Il ne faut pas avoir peur de se faire entendre face a ces *** la.

Pourquoi si votre carrosier defonce votre parebrise en reparant le capot vous rouspeteriez... allor pourquoi pas rouspeter contre le bel si il abime votre arme en la transformant en sa

Je pence meme que toute les personnes ayant eu une boucherie devrait se pleindre et dossier photos avant d amener l arme et en cas de travail cochone deposer une pleinte il serons obliger de changer leur facon de faire....
Revenir en haut Aller en bas
nale22001
Nouveau


Masculin Nombre de messages : 20
Age : 37
Localisation : Province Liège
Date d'inscription : 06/11/2015

MessageSujet: Re: Comment protéger ses armes "sécurisées par le banc d'épreuve   Ven 11 Nov - 23:27

Hello,

J'ai un thompson m1a1 transformé debut d'année en sa au bel et on ne voit absolument rien.
Travail nickel, demontage facile et tir en semi sans souci.
A la vue, impossible de voire la transfo. A la manipulation, forcément ca se voit car le selecteur est fixe.

Travail effectué debut d'année et arme recuperee debut mai.   Poinçon assez disxret aussi

Nale
Revenir en haut Aller en bas
xav65
Bavard


Nombre de messages : 193
Localisation : hannut
Date d'inscription : 23/02/2016

MessageSujet: Re: Comment protéger ses armes "sécurisées par le banc d'épreuve   Sam 12 Nov - 11:04

le safn peut tirer en full ?
ce ne serait pas plutot l'afn ?
Revenir en haut Aller en bas
Beckers
Habitué
Habitué


Masculin Nombre de messages : 703
Localisation : Liège
Date d'inscription : 13/11/2014

MessageSujet: Re: Comment protéger ses armes "sécurisées par le banc d'épreuve   Sam 12 Nov - 12:30

xav65 a écrit:
le safn peut tirer en full ?
ce ne serait pas plutot l'afn ?
Si bien sur, mais les 9/10 des dits "SAFN" sont en réalité des AFN , donc obligation de passer au banc. Ridicule comme pour les SVT40 soviétiques
(heureusement le mien est un vrai SA) .
Les lois sont faites pour rassurer les citoyens lol!
Revenir en haut Aller en bas
Kyu
Super Bavard
Super Bavard


Nombre de messages : 353
Localisation : Gembloux
Date d'inscription : 04/03/2014

MessageSujet: Re: Comment protéger ses armes "sécurisées par le banc d'épreuve   Jeu 17 Nov - 9:19

ericblo a écrit:
Beckers a écrit:
"Sécurisées" ou plutôt amochées. Après régularisation, une de mes connaissances à vu sa Thomson passer de temps en temps en full , alors qu'avant tout allais bien  .
Pourtant la loi oblige les armes à repasser par le banc d'épreuves pour être mise "définitivement" en semi-auto. Bref les thomsons, safn, fal, ... doivent y repasser sous peine de saisie.
Le problème c'est que le travail est parfois cochonné et les armes abîmées.
J'ai appris que le banc d'épreuve sous-traitait une partie du travail à un armurier Bruxellois , ou vas t on ?
Que pourrait on faire pour obliger le banc d'épreuve à travailler correctement ?
Vous avez des propositions ?

....

Problème technique et économique....le BE est incapable d'assumer la charge de travail des transformations....il soustraite et certains armuriers ont sentis l'opportunité de faire du pognon de là deux axes.....présenter une modification non réversible au BE (la grande angoisse de ces cons c'est qu'on puisse retransformer en full, comme ci ce que fait un humain un autre ne sait pas le défaire...pas le débat) et bien sur ensuite faire la modif à aussi peu de frais que possible pour faire du bénéfice sur l'opération.....de là les ignobles merdouilles en la matière.

Que faire ??? pas grand chose, du point de vue de ceux qui ont avalisés cette opération à la con et qui détestent les armes abimer une arme c'est positif, prendre du pognon dans la poche des amateurs d'armes c'est positif...

Il faudrait réviser la loi, revenir à une proposition intelligente....en gros on arrête de casser les armes, comme avec les voitures la vitesse maximum autorisée en stand ouvert est la vitesse SA (ça peu déjà aller vite Wink ) là ou c'est possible (presque partout)  on installe des clefs de sélection modifiées SA/sa et on sanctionne lourdement (comme pour les bagnoles) ceux qui trafiquent leur moteur...
mais bon c'est une utopie, les imbéciles qui ont fait passer ce texte sont penchés sur de nouvelles imbécilités encore plus imbéciles....

solution alternative possible....laisser le choix de l'armurier transformateur et le choix de la transformation...en gros, une arme full est présentée à l'armurier X qui propose une transformation à 150€ et l'armurier Y en a une à 500€ avec garantie de résultat non visible le détenteur choisis et l'armurier présente l'arme au BE qui juge la fonctionnalité et poinçonne....

Ma thompson a été salopée par le BE. Après usinage, il y avait des traces sur le bronzage, les usinages étaient approximatifs... J'ai envoyé des photos en signalant le cas au BE. J'ai demandé si il acceptait ma plainte et de prendre en charge la réparation ou si je devais porter plainte. J'ai fait refaire ma thompson à neuf par un armurier compétent et ils ont gentiment tout payé.

Je pense qu'ils ont très peur des plaintes officielles pour ce genre de cas qui relève du commercial et non pas du roit sur les armes.
Revenir en haut Aller en bas
vanisschot
Super Bavard
Super Bavard


Masculin Nombre de messages : 424
Age : 65
Localisation : wanze
Date d'inscription : 02/07/2014

MessageSujet: comment proteger ses armes "securisee par le band d'epreuve   Jeu 17 Nov - 9:39

j'ai fait l'acquisition d'une Thompson 1928 a1, mise en semi auto par le banc d’épreuve.

après environ 30 cartouches tirée , culasse bloquée .

retour chez l’armurier qui me l'avait vendue, diagnostique , accumulation de limaille de fer , venant de la modification au banc d’épreuve.

un bon nettoyage et maintenant , plus de problèmes , j 'était le deuxième client a avoir ce problème.
Revenir en haut Aller en bas
Beckers
Habitué
Habitué


Masculin Nombre de messages : 703
Localisation : Liège
Date d'inscription : 13/11/2014

MessageSujet: Re: Comment protéger ses armes "sécurisées par le banc d'épreuve   Jeu 17 Nov - 19:03

vanisschot a écrit:
j'ai fait l'acquisition  d'une Thompson 1928  a1, mise en semi auto par le banc d’épreuve.

après environ 30 cartouches tirée , culasse bloquée .

retour chez l’armurier qui me l'avait vendue, diagnostique , accumulation de limaille de fer , venant de la modification au banc d’épreuve.

un bon nettoyage et maintenant , plus de problèmes , j 'était le deuxième client a avoir ce problème.

des gros cochons , la question est de savoir qui blâmer, le banc ou l'armurier Bruxellois .

Quand on fait un travail, le minimum est de "nettoyer le chantier"

s'ils ne sont pas assez nombreux qu'on en agrée d'autres avec traçabilité du travail.
Il faut arrêter de se moquer de nous et ils doivent prendre leurs responsabilités.
Revenir en haut Aller en bas
Beckers
Habitué
Habitué


Masculin Nombre de messages : 703
Localisation : Liège
Date d'inscription : 13/11/2014

MessageSujet: Re: Comment protéger ses armes "sécurisées par le banc d'épreuve   Sam 19 Nov - 18:11

Après réflexion et avis sur ce poste, je vais démonter complètement mon arme (démontage dit de campagne) , prendre des photos HD
de l'arme avec, si possible des marquages ou marques d'identification, et je le signalerai avant l'exécution du travail.
S'il y a un problème, je ferais comme "KYU". S'ils ont peur des actions en justice ... ils feront attention
Revenir en haut Aller en bas
papyboum
Expert
Expert


Masculin Nombre de messages : 1975
Age : 70
Localisation : Chez les brimés
Date d'inscription : 21/12/2014

MessageSujet: Re: Comment protéger ses armes "sécurisées par le banc d'épreuve   Sam 19 Nov - 23:28

Beckers a écrit:
Après réflexion et avis sur ce poste, je vais démonter complètement mon arme (démontage dit de campagne) , prendre des photos HD
de l'arme avec, si possible des marquages ou marques d'identification, et je le signalerai avant l'exécution du travail.
S'il y a un problème, je ferais comme  "KYU".  S'ils ont peur des actions en justice ... ils feront attention

Et prendre deux témoins à la prises des photos n'habitant pas sous ton toit.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Comment protéger ses armes "sécurisées par le banc d'épreuve   Aujourd'hui à 23:19

Revenir en haut Aller en bas
 
Comment protéger ses armes "sécurisées par le banc d'épreuve
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» comment protéger les têtes de rayon ?
» Comment protéger ses pare chocs / portes ? Vos Astuces / solutions...
» [1.8i-16 - Echappement]Protéger un échappement neuf.
» se protéger de la boue !!! fabrique d'un carennage ....
» Batterie VAE..Comment protéger dans un sac à dos?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Armes et Tireurs de Belgique :: Les armes :: Armes longues-
Sauter vers: